Le Cri – Nicolas Beuglet

Le CriTitre : Le Cri

Auteur : Nicolas Beuglet

Genre : Thriller

Editions : XO

Nombre de pages : 491 pages

Prix : 19,90€

Livre lu dans le cadre des Explorateurs du Polar. Merci à lecteur.com et aux éditions XO pour cette découverte !

 

Synopsis : Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…

 

Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

 

Mon avis :

Dans ce thriller glacial, nous suivons Sarah Geringën, une jeune inspectrice norvégienne chargée de découvrir le lourd secret et la terrible vérité qui se cachent derrière la mort d’un homme interné depuis plus de trente ans dans l’hôpital psychiatrique de Gaustad à Oslo. Son enquête va la mener dans différents endroits du monde, aidée par un journaliste d’investigation français, Christopher.

Énorme coup de cœur pour ce livre ! L’histoire est rondement menée du début à la fin. Le suspense est très présent, tellement que j’ai dû faire des pauses à certains moments de ma lecture pour pouvoir respirer correctement. L’écriture de Nicolas Beuglet (que je ne connaissais pas avant) est très fluide ; tous les éléments s’enchaînent avec une facilité déconcertante !

J’ai trouvé que l’on nous présentait beaucoup de personnages dès le début en peu de temps. J’ai donc été un peu dépassée. Mais l’histoire a une dimension internationale, il est donc normal qu’il y ait un certain nombre de personnages à présenter.

A propos des personnages, j’ai adoré les deux personnages principaux qui sont Sarah et Christopher. J’ai beaucoup aimé leur évolution respective tout au long de l’histoire. Ils sont tous les deux très courageux, émouvants et je trouve qu’ils se complètent très bien. J’ai été également très touchée par la relation entre Christopher et Simon, qui entretiennent un lien très fort.

En résumé, ce livre a été une véritable claque. Surtout quand l’on sait que « la grande majorité des informations dévoilées au travers de cette histoire sont historiques et ont fait l’objet de plusieurs regroupements journalistiques », comme l’explique l’auteur lui-même à la fin du livre. Il remet vraiment en question les esprits rationnels, comme le mien et fait réfléchir sur la nature humaine, ainsi que sur l’utilisation de la science.

Note : 18/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s