Everything Everything – Nicola Yoon

Everything Everything

Titre : Everything Everything

Auteur : Nicola Yoon

Editions : Bayard

Genre : YA, Romance

Nombre de pages : 360 pages

Prix : 16,90€

Synopsis : Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis :

Je crois que je n’ai jamais eu un avis aussi mitigé sur un livre ! D’un côté, j’ai bien aimé le livre : je l’ai trouvé touchant et drôle. Mais d’un autre côté, ce livre m’a beaucoup frustré par son manque de détail et de description entre autre.

Dans cette romance YA, nous suivons Madeline qui est une jeune fille de 18 ans qui n’a jamais pu sortir de sa maison à cause d’une maladie très rare : la maladie de l’enfant-bulle. Mais un événement va venir chambouler toute sa petite vie : une nouvelle famille vient d’emménager dans la maison en face de chez elle.

ATTENTION, A PARTIR D’ICI : ÉLÉMENTS SPOILANTS (car je n’ai pas réussi à écrire ma chronique sans spoiler, sorry)

J’ai donc un avis très mitigé sur ce livre. Pour moi, il se divise en trois parties : la première moitié du roman que j’ai beaucoup aimé, car on apprend à connaître Madeline, sa maladie et la façon dont elle occupe ses journées et surtout l’arrivée d’Olly. Puis vient la deuxième partie, où tout part en vrille dans la vie de Madeline, où elle va Dehors pour la première fois, qu’elle remet complètement sa vie et son existence en question et qu’elle s’enfuit avec Olly à Hawaï. Cette deuxième partie ne m’a pas plu DU TOUT (je vous explique après). Puis la troisième partie qui est la fin du roman et qui rattrape plutôt bien le reste.

Le livre m’a globalement plu, mais j’y ai trouvé beaucoup de défauts (cela reste très subjectif, comme d’habitude). Il faut quand même préciser qu’Everything Everything est le premier roman de Nicola Yoon, donc sachez que je vais manquer d’indulgence par rapport à cela.

Pour moi, le roman va BEAUCOUP trop vite : il manque cruellement de détail et de description. Même si on a le minimum pour comprendre où l’on est et ce qui se passe, ce n’est pas assez pour moi (j’ai surtout ressenti cela à partir de la seconde moitié du roman). Du coup je n’ai pas eu le temps de m’attacher aux personnages, ce qui est super dommage, car le personnage d’Olly aurait pu être vraiment sympa si on avait eu plus de détails.

A propos des personnages, j’ai bien aimé le personnage d’Olly, même si j’en aurai voulu plus. J’ai aussi beaucoup aimé Clara, qui est un personnage secondaire très sympathique, touchant et drôle.

Par contre, je ne suis pas sûre d’avoir aimé le personnage de Madeline, peut-être à cause du manque de détails, mais aussi parce qu’on est dans sa tête et que c’est vraiment le bordel (pardon) ! Et puis le fait qu’elle abandonne sa mère à la fin, alors qu’elle a cruellement besoin d’aide et qu’elle est plus seule que jamais, j’ai trouvé cela très dur (même si on peut comprendre que c’est compliqué de vivre avec cette femme). Du coup vous imaginez bien que je n’ai pas trop apprécié la mère de Madeline non plus, même si elle fait beaucoup de peine.

J’ai bien aimé la relation Madeline/Carla. Concernant le couple Madeline/Olly, je ne sais pas trop quoi penser. Le couple est très mignon et fusionnel, mais la relation est quand même très ‘’cul-cul’’ et s’est installée bien vite.

La fin rattrape un peu le passage du voyage, mais elle n’est pas très bien menée. De plus, elle est assez prévisible.

En final, l’histoire est sympathique, mais assez peu crédible. C’est très peu probable que tout cela est pu arriver sans que personne n’intervienne. Mais le livre soulève des thèmes très intéressants, comme la maladie, le suicide dans une certaine mesure, mais aussi l’importance de la vie. Il rappelle à quel point il est important d’être en vie et rappelle que l’on n’a pas tous la chance de la vivre pleinement. Alors, profitons-en !

 

Note : 14/20

Publicités

Un commentaire sur « Everything Everything – Nicola Yoon »

  1. J’ai l’impression de passer ma vie à commenter des chroniques sur ce livre 😛
    Je comprends tes arguments lorsque tu dis que tu l’as moyennement aimé. Pour ma part, j’ai trouvé cette lecture agréable et j’ai beaucoup apprécié le personnage de Maddy ( justement parce que c’est le gros bordel dans sa tête haha).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s